Michèle Leclerc-Olive

michèle-leclerc-Olive

Michèle Leclerc-Olive fut mathématicienne (probabiliste) avant de s’orienter vers les sciences sociales et humaines et d’entrer au CNRS.
Agrégée de mathématiques, elle a soutenu une thèse en sociologie en 1993 et l’habilitation à diriger des recherches en 2004. Elle est membre de lInstitut Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux (IRIS) de l’EHESS.
Elle anime lAtelier de Recherches et Traduction en Sciences Sociales(ARTESS) et le programme Elites Africaines formées dans les pays de l’ex-bloc soviétique. Histoires. Biographies. Expériences (ELITAF) du Réseau Interdisciplinaire Afrique-Monde (RIAM) de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH).

Ses thèmes de recherche

  • Philosophie du temps et de l’incertitude;
  • Expériences migratoires et narrativité (littérature, cinéma);
  • Finance, éthique et politique;
  • Anthropologie politique et espace public (notamment en Afrique subsaharienne).

Dernières publications

  • « Enquêtes biographiques entre bifurcations et événements. Quelques réflexions épistémologiques », in M. Bessin, C. Bidard et M. Grossetti (dir.), Bifurcations. Les sciences sociales face aux ruptures et à l’évènement, 2010, Paris, La Découverte.
  • « Espace public et crise financière. Traduire les langages savants de l’aléatoire », Hermès n°56, 2010.
  • « Les figures du temps dans la philosophie de G. H. Mead » dans G. H. Mead La philosophie du temps en perspective(s) (traduction de C. Soudan et M. Leclerc-Olive)2012, Editions de l’EHESS.
  • A-t-on enterré l’espace public ? (dir avec S. Capitant), 2013, Sens public n° 15-16.
  • « Expériences migratoires et épistémologies sédentaires » (2013)in G. Ferréol et A. H. Berretima, Polarisation et enjeux des mouvements migratoires entre les deux rives de la Méditerranée, 2013, Bruxelles, E. M. E.`
  • “Plurilinguisme, démocratie locale et radios rurales”, dans Michel Mathien (dir), L’expression de la diversité culturelle – Un enjeu mondial, 2013, Bruylant/LGDJ.
  • « Incertitude et décision sur les marchés financiers. Eléments pour une critique de la raison probabiliste », à paraître dans la revue Communications, printemps 2014.
  • « Un étudiant sahélien en URSS. Temporalités fragmentées et récits d’expérience », à paraître en 2015 dans Michèle Baussant, Irène Dos Santos, E. Ribert, I. Rivoal (dir), Logiques mémorielles et temporalités migratoires, Presses Universitaires de Paris Ouest.